Vin chaud de noël : notre recette

Il fait frisquet sur les marchés ces jours-ci… Mais bonne nouvelle, nous réchauffons nos clients jusqu’à Noël avec un délicieux vin chaud !

Si vous voulez reproduire ce breuvage réconfortant chez vous, voici notre recette :

9 litres de vin rouge

9 oranges

5 gobelets de sucre

Une pincée de cannelle

Notre version est simple mais vous verrez comme les oranges parfument divinement la boisson ! La cannelle n’étant pas toujours du goût de tous, nous l’utilisons avec parcimonie. En revanche, si vous aimez, vous pouvez créer votre propre mélange en ajoutant d’autres épices.

La recette alsacienne prévoit des zests de citron, de l’anis étoilé, des clous de girofle, du gingembre et de la noix de muscade…

Le vin chaud : ses origines

Le tout premier vin chaud daterait de l’Empire Romain ! On retrouve sa composition dans le Livre « De Re Coquinaria » d’Apicius. On mettait du miel à bouillir dans du vin, puis on ajoutait de nombreuses épices : poivre, mastic, nard, laurier, safran, ainsi que des noyaux de dattes torréfiées et des dattes trempées préalablement dans du vin. Le tout était ensuite dilué dans du vin de qualité afin que le mélange soit doux. Puis, pour le conserver on y jetait ensuite des charbons ardents (source wikipédia).

Rouge ou blanc ?

Aujourd’hui, le vin chaud est toujours très populaire dans les pays scandinaves et germaniques et presque indissociable des marchés de Noël.  Si pour la plupart d’entre nous, le vin chaud est forcément synonyme de vin rouge, vous pourrez, notamment sur le marché de Noël de Strasbourg, en déguster à base de vin blanc. Ce dernier représentant 95% des vins d’Alsace, cela paraît effectivement logique d’en retrouver dans la recette. Le vin blanc chaud serait plus subtil et aussi plus digeste car il nécessiterait moins de sucre pour adoucir la boisson ! En avez-vous déjà goûté ?

A la maison, vous pouvez le servir en décorant joliment vos tasses avec une rondelle d’orange. Et pour rester dans l’ambiance des fêtes à venir, pourquoi ne pas proposer le vin chaud au goûter avec une tranche de pain d’épices ? Vous pouvez même adapter la recette avec du jus de raisin pour les enfants ! Une variante à tester également : « la soupe d’orange« . Encore meilleure avec des oranges fraîchement pressées et du miel…

Remède contre les maux de l’hiver ?

Pour finir, certains attribueraient même des vertus « anti-grippe » à la consommation (modérée bien sûr) de vin chaud épicé… Ce serait donc vraiment dommage de s’en priver alors à très bientôt sur nos marchés !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

frais de livraison offerts dès 40€ d'achat pour les particuliers !
Professionnels merci de nous consulter.